Soon more info

Close

About

A ses débuts, dans les premières sculptures en bois et en pierre, Robin Vokaer a traité les volumes pour mettre en évidence leur solidité, leur masse et leur force brute.

Au fil du temps, il laisse transparaitre une certaine fragilité dans ses oeuvres en composant de grandes formes semblables à des galets à partir de fragments de pierre.

Dans cette série, le coeur de la pièce laisse place au vide et il ne reste qu’une enveloppe comparable à la membrane d’une cellule, composée d’une dentelle de cailloux.

La nouvelle série de bois approfondit cette recherche de dématérialisation en traitant le vide comme un matériau à part entière.

En effet, les nouvelles sculptures sont totalement évidées et s’affranchissent de la masse initiale du tronc d’arbre. Il ne reste alors plus que quelques lignes qui dessinent les arêtes des volumes.

Certaines pièces font volontairement référence à l’architecture, d’autres au design. L’intention de l’artiste est de questionner le statut de l’objet et les frontières entre pièces uniques, objets fonctionnels et meubles produits en série.

Pour ce faire, il emprunte au répertoire de l’industrie du meuble et du design des formes qu’il détourne à des fins purement plastiques.